C’est un moment essentiel d’apprentissage pour expérimenter, tester, se poser/poser des questions, se tromper…

Romain, promo 2018-2019

Romain, promo 2018-2019
Peux-tu présenter ton parcours ?

J'ai obtenu mon BPJEPS en juillet 2019. A la suite de cette formation, j'ai pu effectuer une saison en tant qu'animateur sportif à l’accueil de loisirs d'Anjou Sport Nature. Après l'été, j'ai développé mon auto-entreprise, en intervenant dans des clubs de basket, des écoles et quelques accueils de loisirs, aux alentours de Château-Gontier.

Es-tu en poste actuellement ?

Suite à une seconde saison l'été dernier, cette fois-ci en tant qu'éducateur sportif, sur la base de loisirs d'Anjou Sport Nature, j'ai été embauché à temps complet et j’ai intégré l'équipe permanente de l'association. En parallèle, je continue de me former sur divers aspects du métier d'éducateur sportif, et je poursuis une activité en lien avec mon auto-entreprise.

Mes missions sont très variées, l'associations étant active dans 4 domaines (l'Animation Loisir Sportif, l'Evènementiel, la Formation et l'Accueil Collectif de Mineurs). Cela va de l'encadrement de divers groupes sur des activités proposées à l'organisation d'évènements comme le Raid du Haut Anjou… De plus, cette année j'ai pu à mon tour intégrer la formation, mais cette fois-ci en tant que formateur auprès des apprenants BPJEPS.

Quels conseils donnerais-tu aux futurs apprenants ?

Soyez curieux ! L'année de formation passe très vite, mais c'est un moment essentiel d'apprentissage pour expérimenter, tester, se poser/poser des questions, se tromper… Tout ce qui est fait durant la formation servira de base pour vos prochaines années (voire carrière entière) d'éducateur sportif, alors autant partir avec un socle le plus complet possible ! L'apprentissage est un excellent outil pour cela... Et ce n'est que le début, car une fois diplômé, énormément de choix pourront s’offrir : se présenter à vous si vous avez l'envie d'élargir vos domaines d'activités.